6.4 critiques de Rosenfeld
Beaucoup de spécialistes de l’information, comme l’architecte de l’information sur le web Louis Rosenfeld [5] , se montrent très critiques à l’égard des folksonomies : « Il est facile de dire que les usagers des réseaux sociaux sont parvenus à réaliser ce que les bibliothécaires n’ont pas réussi : un moyen de faire fonctionner des métadonnées dans des collections de contenu largement distribuées et non connectées les unes aux autres. Facile mais faux : les folksonomies sont clairement convaincantes en favorisant une forme de navigation basée sur la serendipité qui peut être tout à fait utile. Mais elles ne favorisent pas la recherche et les autres types de navigation de manière aussi précise que des tags émanant de vocabulaire contrôlé par des professionnels. »
critiquesdeRosenfeld_img1.gif 6.4.1 Sans titre